Coups de cœur…

Empreintes sportives

Empreintes sportives

par Monsieur Flavio Borga d’Agua,
commissaire de l’exposition

Samedi 22 février 2020 à 11 h.00

Archives d’État de Genève, Ancien Arsenal,
1, rue de l’Hôtel-de-Ville

Quelle est l’évolution de la pratique du sport à Genève ? Quel est son rapport avec l’espace urbain et la toponymie ? Les noms de rues qui portent une appellation sportive ont-ils un lien direct avec une discipline particulière ? Pourquoi parler de Rois à Genève ? Quelle influence la cité a-t-elle eue sur le développement et l’affirmation de certains sports ? Et surtout, que reste-t-il de l’esprit sportif des temps passés ?

L’exposition présentée aux Archives d’État met en scène une quinzaine de sports montrant leur présence forte à Genève, dont certains depuis le Moyen Âge : jeu de paume, nautisme, arc, arquebuse, équitation, escrime, boxe, sports d’hiver, natation, automobilisme, cyclisme, rythmique et gymnastique rythmeront la visite du public à travers leurs empreintes urbanistiques.

Évoquer le sport, c’est également l’occasion de mentionner des projets urbanistiques qui ont changé le visage de Genève. Divers aménagements destinés à accueillir une quinzaine de sports différents ont disparu avec l’apparition d’immeubles à la place d’anciennes infrastructures sportives. Ainsi, l’un des axes de l’exposition est d’inscrire ces activités sportives dans la toponymie genevoise et de montrer que le sport a une véritable empreinte dans les rues et l’espace urbain de la cité.

Flávio Borda D’Água est archiviste aux Archives d’État de Genève et Conservateur adjoint à l’Institut et Musée Voltaire de la Bibliothèque de Genève. Il consacre une grande partie de ses recherches autour de la police à Lisbonne au XVIIIe siècle ainsi qu’à la réception des Lumières. En marge de ses recherches, et dans le cadre de ses fonctions professionnelles, il met en œuvre des projets de valorisation du patrimoine dix-huitièmiste par l’intermédiaire d’expositions, de colloques, de conférences et d’activités de médiation scientifique et culturelle. Il participe également, et activement, dans les réseaux scientifiques internationaux et est l’auteur de deux monographies et de plus de trente articles. Flávio Borda D’Água est par ailleurs très actif dans les sociétés scientifiques, savantes et professionnelles parmi lesquelles la Société académique, la Société suisse d’histoire, la Société d’histoire de la Suisse romande, la Société d’histoire et d’archéologie de Genève, dont il est le trésorier. Il est également membre de l’ICOM Suisse, de l’ICA et depuis janvier 2019 délégué à l’UNICEF Suisse et Liechtenstein.